27/09/2014 : Deuxième événement public annuel du plan Marnix

Est-il réaliste de promouvoir la connaissance du français, du néerlandais et de l’anglais chez des Bruxellois dont la langue familiale n’est aucune de ces trois ?
Les leçons de quelques expériences à l’école et en dehors.

INSCRIPTION

Un nombre croissant d’enfants et d’adultes bruxellois n’ont ni le français, ni le néerlandais, ni l’anglais comme langue maternelle. Est-il réaliste de vouloir les rendre trilingues dans ces trois langues ? Pour répondre à cette question, le plus instructif est d’aller voir sur le terrain, et en particulier de se mettre à l’écoute des acteurs d’expériences pertinentes, dans les écoles francophones, néerlandophones et européennes, mais aussi en dehors de l’école, par exemple avec les mille jeunes inscrits à BxBrussels, le club de football fondé par Vincent Kompany.

Du temps sera réservé à la présentation d’autres initiatives pertinentes — si modestes soient-elles — que celles figurant au programme. Si vous en avez connaissance, si vous y êtes vous mêmes impliqués, n’hésitez pas à nous le faire savoir (info@marnixplan.org) et à profiter de cette occasion pour partager votre expérience, vos idées, vos projets.

Date samedi 27 septembre de 9h30 à 13h
Lieu VUB (Campus Plaine, U-Residence, Boulevard Général Jacques 271, 300m de la Gare d’Etterbeek, 1km de la station de métro Pétillon, trams 7 et 25 à proximité immédiate, )
Langue Exposés et discussions principalement en français et en néerlandais (résumés, si nécessaire, dans l’autre langue).
Programme (en anglais) ci-dessous.
Inscription gratuite mais obligatoire avant le 20 septembre par formulaire en ligne

Provisional programme

9.00 : Registration

9.30 : Introductory plenary session

Introduction to the theme of the day by Piet Vervaecke (directeur, Onderwijscentrum Brussel) and Nicole Bya (responsable Langues, Secrétariat de l’enseignement catholique)
- The challenge : proportions of pupils with a home language other than the school language in Brussels schools
- How is the challenge currently addressed and how could and should it be addressed ?

10.00-11.30 : Parallel workshops

(a) Accommodating to pupils with diverse linguistic background

- "Mijn taal" project of the Brussels Onderwijscentrum : experience at the Gemeentelijke Basisschool Sint-Joost-aan-Zee (Mara LeSage, volunteer at the school, and Elke Van den Ende, OCB)
- Experience of the classes passerelles for newcomers in French-medium Brussels schools (Elodie Oger, assistante à l’UCL et enseignante en classe passerelle à l’Institut Ste Marie, Schaarbeek)
- European School pupils without linguistic section in their native language (Kari Kivinen, Secretary General of European Schools)

(b) Practicing languages outside school

- BxBrussels : helping 1000 young football players to improve their French, Dutch and English (Pieter Van Leemputten)
- Huis van het Nederlands : six golden rules for language learning by volunteers in Dutch-speaking associations (Lauriane Van der Eecken)

11.30-12 : Coffee break

12-13 : Concluding plenary session

How realistic is the Marnix Plan in the light of the outcomes of the experiments and the governments’ commitments ?
- Some conclusions from the workshops by Alex Housen, Anna Sole-Mena, Piet Vervaecke and Nicole Bya (tbc)
- Overview of the commitments relevant to language learning in Brussels in the programmes of the five relevant governments (RBC-BHG, FWB, VG, COCOF, VGC) and discussion of future actions and activities (Philippe Van Parijs)